• Home
  • Resources
  • Publications
  • Sommaire du Manuel sur la Promotion et Protection des Droits de Populations/Communautés Autochtones à Travers le Système Africain des Droits de l'Homme

Sommaire du Manuel sur la Promotion et Protection des Droits de Populations/Communautés Autochtones à Travers le Système Africain des Droits de l'Homme

Publisher: CADHP & IWGIA
Author: Korir Sing’Oei
Number of pages: 24
Publication language: French
Region publication is about: Africa; Afrique
Financially supported by: Ministère des Affaires Etrangères du Danemark et du Ministère des affaires étrangères de la Norvège
Release year: 2012

Tags: Global governance, Human rights

En Afrique, les peuples autochtones se composent essentiellement de différents groupes de chasseurs-cueilleurs et d’éleveurs. Leur culture et mode de vie diffèrent considérablement de ceux de la société dominante. La survie de leur mode de vie dépend de leur accès à la terre et aux ressources. Les peuples autochtones sont aussi victimes de discrimination. Ils font l’objet de domination et d’exploitation dans les structures politiques et économiques nationales. Ils vivent souvent dans des régions inaccessibles et subissent diverses formes de marginalisation. Tous ces éléments constituent une violation de leurs droits en tant que peuples.

Au cours de vingt dernières années, les peuples autochtones ont enregistré des progrès importants à tous les niveaux. La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DDPA) représente un développement majeur dans la constitution des principes fondamentaux des droits des peuples autochtones. Dans le contexte du continent africain, la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (Commission africaine) a également fait de grandes avancées. En adoptant, en 2003, le Rapport du Groupe de travail d’experts sur les populations/communautés autochtones en Afrique (Rapport du Groupe de travail) et plus récemment la décision relative à l’Affaire Endorois Welfare Council c. le Kenya, la Commission africaine a reconnu que des peuples autochtones existent en Afrique, qu’ils subissent de graves violations de leurs droits humains et que la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (Charte africaine) est un instrument important pour la protection des droits des peuples autochtones. Afin de tirer parti de ces progrès, les peuples autochtones doivent cependant renforcer leur capacité à se saisir de ces instruments en vue de transformer leur contexte social, politique et économique. Si l’écart entre les progrès normatifs, d’une part, et les changements dans la réalité que vivent les peuples autochtones du continent africain, d’autre part, n’est pas comblé, il y a lieu de craindre que l’inertie ne s’installe au sein des gouvernements africains, excluant la possibilité réelle d’un dialogue d’égal à égal avec les communautés autochtones.

La raison d’être du présent manuel est de remédier au manque d’information qui empêche les peuples autochtones de véritablement tirer parti des nouvelles voies qui s’offrent à eux au sein du système africain des droits humains. Bien qu’un certain nombre de groupes autochtones aient commencé à saisir la Commission africaine, plusieurs autres pourraient aussi le faire s’ils avaient connaissance du système. D’ailleurs, très rares sont les organisations autochtones qui connaissent la nouvelle Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cour africaine) ou qui ont tenté d’y recourir. Cependant, l’information en soi ne suffit pas. Les peuples autochtones doivent approfondir leurs connaissances pratiques concernant le contrôle du respect par les États de la Charte africaine, par l’intermédiaire du système de présentation des rapports périodiques, ainsi que des mécanismes thématiques de la Commission africaine. De même, les peuples autochtones devraient avoir confiance que leur recours à la Commission africaine contribuera à améliorer qualitativement la situation des communautés. En d’autres termes, le coût (en temps, en ressources, en efforts politiques, etc.) que suppose le dialogue avec la Com- 5 mission africaine et la Cour africaine devrait rester inférieur aux avantages qui en en découlent. Et comprendre le système africain comme moyen de plaidoyer constitue un premier pas en ce sens.

La publication en anglais

Download publication

STAY CONNECTED

About IWGIA

IWGIA - International Work Group for Indigenous Affairs - is a global human rights organisation dedicated to promoting, protecting and defending indigenous peoples’ rights. Read more.

Indigenous World

IWGIA's global report, the Indigenous World, provides an update of the current situation for indigenous peoples worldwide. Read The Indigenous World.

Subscribe to our newsletter

Contact IWGIA

Prinsessegade 29 B, 3rd floor
DK 1422 Copenhagen
Denmark
Phone: (+45) 53 73 28 30
E-mail: iwgia@iwgia.org
CVR: 81294410

Report possible misconduct, fraud, or corruption

NOTE! This site uses cookies and similar technologies.

If you do not change browser settings, you agree to it. Learn more

I understand